top of page

Portrait de Manon

Dernière mise à jour : 30 mars 2023




Manon,

Vous êtes depuis le 13 mars, la nouvelle responsable du centre de soins, Pouvez-vous nous parler de votre parcours ? J'ai toujours voulu faire ce métier mais la vie a fait que j'ai commencé mes études dans la filière artistique qui est ma deuxième passion. C'est en voyageant que j'ai découvert le soin à la faune sauvage au Pérou comme bénévole dans des centres. Avec une faune sauvage très différente de la nôtre : j'ai soigné des boas, des anacondas, beaucoup de singes, des paresseux, et même un jaguar! Je me suis dit que si ces structures existaient au Pérou, on pouvait les trouver aussi en France. Et j'ai décidé d'en faire ma priorité. Comme il faut accepter de commencer par des stages, du bénévolat ou du volontariat, j'ai découvert de nombreux centres tout en suivant par correspondance les cours de soigneur animalier de l'IFSA. J'ai continué à travailler dans le domaine du spectacle et de l'art pour gagner ma vie. En même temps mon expérience sur les décors est très utile car il y a beaucoup de travail manuel dans les centres de soins. Après ces trois années j'ai été recrutée au Centre de soins L'Hirondelle près de Lyon qui est l'un des plus grands centres français avec près de 6000 animaux accueillis par an avec un dernier poste de responsable du pôle oiseaux. Quelles sont vos premières impressions et votre ressenti sur le centre? Je souhaitais prendre des responsabilités nouvelles dans un centre à taille humaine et qui allait me permettre de prendre en charge une diversité d’espèces, oiseaux et mammifères. Et de présenter ma demande de certificat de capacité auprès de la DDPP. CSAM est présent sur un territoire à fort potentiel d’accueil de faune sauvage en détresse avec déjà un gros travail d’organisation et d’aménagements réalisé. Le Conseil d’administration est très impliqué en complémentarité du centre sur des actions de prévention et de mobilisation pour la préservation de la biodiversité et la cohabitation homme-faune sauvage. Je suis très heureuse d’être ici, pleine de motivation et d’idées pour faire progresser le centre.

Quelles sont vos priorités et sur quels projets allez-vous mobiliser les équipes?

J’ai déjà commencé à réfléchir sur une nouvelle organisation du travail, de la gestion des stocks, du suivi de l’activité. Et également nous préparer à mieux faire face à de nouvelles crises comme une forte canicule et sécheresse ou l’arrivée simultanée d’une quantité importante d’animaux Nous devons aussi travailler sur la remise en état des animaleries et améliorer les équipements des volières avec des protections intérieures, des perchoirs, des cabanes pour les oiseaux. Mais aussi sécuriser les enclos pour les hérissons et autres petits mammifères.

Pour réaliser tout cela, une équipe solide et motivée est nécessaire et j’ai hâte d’engager ce travail collaboratif avec tous nos bénévoles !

150 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page