top of page

1er accueil de l'année 2024

Dernière mise à jour : 25 mars


Le premier oiseau blessé accueilli au centre en 2024 est un petit rouge-gorge victime d'une prédation chat que nous n 'avons pas pu sauver malgré nos efforts.


Il souffrait d’une luxation totale et ouverte du poignet avec un début de nécrose osseuse, ainsi que d'une fracture ouverte et multiple du tibia avec une esquille manquante. Nous l’avons mis sous anti-douleur et les fractures ont été immobilisées pour qu’il ne se blesse pas davantage. Malheureusement, nous avons été dans l'obligation de mettre fin à ses souffrances. Cette espèce d'oiseaux a un besoin essentiel d'avoir ses deux pattes fonctionnelles en raison de son régime alimentaire de fouisseur. Il n’aurait donc pas pu se nourrir une fois relâché. En outre, sa nécrose déjà avancée au poignet l'aurait empêché de voler à nouveau.


Les prises en charge suite à une prédation par un chat ont représenté 11% des accueils en 2023 soit 136 animaux. Lorsque la prédation n'est pas mortelle, elle provoque toutefois des blessures graves et des plaies profondes sur des organes vitaux et peut aussi entraîner une infection  à court terme. Ce dossier fait le point sur cette problématique et les solutions à mettre en œuvre par les propriétaires de chats soucieux de préserver la biodiversité.








127 vues0 commentaire

Comments


bottom of page